contact rubrique Agenda Culturel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


“Arnaud Claass”  Le livre des traductions 
au Magasin Eléctrique, parc des Ateliers, les Rencontres Photographie, Arles
du 2 juillet au 23 septembre 2012


http://www.rencontres-arles.com

© Anne-Frédérique Fer, présentation de l'exposition par l'artiste Arnaud Claass, Arles le 4 juillet 2012.


600_Arnaud-Claass_1600_Arnaud-Claass_2

légendes de gauche à droite :
1/   Arnaud Claass, Sans titre, série Mémoire vive, Nice, 2003. © Rencontres Arles.
2/   Arnaud Claass, Sans titre, série Heure locale, Paris, 2007. © Rencontres Arles.
 



600_Arnaud-Claass_0-vc Présentation, vidéo réalisée par Samuel Hense, "Arnaud Claass, Le livre des traductions" au Magasin Eléctrique, Arles le 4 juillet 2012.

extrait du communiqué de presse :


LE LIVRE DES TRADUCTIONS

Cette exposition réunit quelques images extraites de chacune des périodes successives de mon travail. S’y rencontrent des photographies des grandes villes américaines des décennies 1970 puis 1990, d’autres tirées des ensembles en couleur des années 2000, des éléments extraits de ma période « paysage », de ma phase intimiste, de mes séries sur les objets précaires, sur les formations minérales. Qu’ils soient thématiques ou offerts à une multiplicité de sujets, ces ensembles signent d’abord la quête d’une unité de vision. Une place est également ouverte à mon travail en cours : les images sont prises, comme toujours, dans le flux du quotidien, mais elles dialoguent entre elles, ou avec des éléments visuels rapportés, prélevés par exemple dans des journaux papier, produisant des effets à mi-chemin de la vision et de la lecture. L’intitulé de cette phase actuelle donne son titre à l’accrochage.
Le Livre des traductions ne renvoie pas seulement à l’importance que j’accorde au livre. Ce titre fait aussi allusion à ma conception de la photographie : une activité constante de traduction d’un certain réel (celui, immédiat et changeant, des apparences immédiates) en un autre réel (celui de la photographie, qui peut restituer, par sa littéralité même, le caractère énigmatique des choses les plus évidentes). D’où le titre du nouveau livre de textes que je viens de publier par ailleurs, Le Réel de la photographie.
Selon moi, la question de savoir si la photographie appartient à « l’art » est, somme toute, secondaire sinon même encombrante. Il s’agit d’une forme de philosophie en acte. L’affirmation d’une présence au monde et la disponibilité permanente à ce qui peut advenir au regard à tout moment y sont les maîtres mots.
A. C.

Arnaud Claass
Né en 1949 à Paris.
Vit et travaille à Sens. Son oeuvre figure dans de nombreuses collections publiques, dont celles du musée national d’Art moderne (centre Georges-Pompidou), du fonds national d’Art contemporain, de la Maison européenne de la photographie, du Museum of Fine Arts (Houston), du National Museum of Modern Art (Tokyo). Il a publié une douzaine de livres, dont le dernier, Heure locale, en 2008. Enseignant à l’École nationale supérieure de la photographie depuis sa fondation, il a également été invité à de nombreuses reprises à l’International Center of Photography (New York), à l’École des arts appliqués (Vevey), au Hoger Instituut voor Schone Kunst (Anvers), à l’Institute of Art, Design and Technology (Dublin). Parallèlement, il mène une activité d’écriture soutenue et est actuellement membre du comité de rédaction d’Infra-Mince, la revue de l’ENSP. Il vient de faire paraître un nouveau volume d’écrits, Le Réel de la photographie (éditions Filigranes).