Joris-Dijkmeijer_1Joris Dijkmeijer 

Le colosse s’élève malgré lui au-dessus des foules.
Son repos est impossible, et sans cesse ce dernier semble repousser d’un geste ferme les importuns, si nombreux à ses yeux. Lui voudrait dormir un peu, mais la foule bruyante, l’empêche de respirer. Joris découpe, tord, manipule tout ce qui lui passe par les mains, tant ces dernières sont puissantes. Son regard bienveillant pourtant l’oblige ! Il est humain, et sait que ses désirs ne sont  pas très différent des désirs de ses congénères. L’humour le sauve de la dérision que lui inspire les « bavardages » si triste des « foules » impatientes de s’occuper pour un rien.

Joris-Dijkmeijer_3

 Joris Dijkmeijer, sculpture acier, résine et feuille d'or, 340 cm, 2012